Procédure d’embauche : quelles sont les règles juridiques qui l’encadrent ?

Toute entreprise aussi grandiose qu’elle soit doit sa performance globale aux compétences de son personnel. Et parlant d’un personnel compétent, il est le fruit d’un processus de recrutement efficace. Si a priori cela a l’air d’être une procédure simple, il existe tout de même quelques règles juridiques (définies en grande partie dans le Code du travail) à respecter par chaque employeur. Découvrez dans cet article un aperçu de quelques-unes de ces règles.

Règles juridiques à propos de l’établissement du profil et de la procédure d’offre

En tenant coûte que coûte à trouver la meilleure partie pour le poste vacant, plusieurs sont les employeurs qui focalisent leur profil de recherche sur les caractéristiques et les compétences de l’ancien occupant du poste en question. En agissant de la sorte, vous risquez fort probablement d’enfreindre plusieurs interdits précisément définis dans les articles L5331-1 et suivant le Code du travail. Pour en savoir plus, cliquez ici. En effet, la loi réprimande toute forme de discrimination, quel que soit le motif. Et cette discrimination peut se manifester involontairement lorsque vous dressez un profil sur mesure, qui n’autorise pour le poste que des hommes ou des femmes ou seulement une certaine catégorie de personnes.

Les règles juridiques au sujet de l’entretien d’embauche

Toute procédure d’embauche doit inévitablement passer par un entretien dont la finalité consiste à évaluer les compétences de chaque candidat présélectionné. Certes, la loi ne définit aucune pratique spécifique dans cet exercice, néanmoins elle pose un certain nombre de conditions qui peuvent impacter négativement le recruteur en cas de manquement. En conséquence, tout potentiel candidat a intérêt à se renseigner sur la manière dont se déroule le processus d’entretien, son but, sa mise en œuvre et son déroulement. Le recruteur, dans ses méthodes d’évaluations ou ses interrogations, ne doit pas se hasarder à adresser des questions relatives à la vie privée des candidats.